Les critères prendre en compte pour choisir une piscine hors-sol

Les piscines hors-sol ont la cote en raison de leur accessibilité. L’acquisition de ce genre de bassin ne se fait pas à l’aveuglette, au risque de tomber sur un modèle de piètre qualité. Pour vous faciliter la tâche, voici un petit guide dévoilant les pistes à suivre avant de faire votre choix.

Les spécificités de la piscine hors-sol

Plusieurs modèles envahissent le marché quand il s’agit de piscine hors-sol. La piscine gonflable arbore une structure simple. Facile à monter, elle se décline en une pluralité de tailles. Cependant, il suffit d’une trop forte pression de l’eau ou de quelques coups de griffures involontaires pour fragiliser le dispositif.

La piscine auto portée ou piscine autoportante est une variante de la piscine gonflable. Elle possède un boudin supérieur qui contient de l’air. Le bassin est à 2 fois supérieures à son équivalent la piscine gonflable. Elle assure une grande stabilité, mais demande un terrain plat et droit.

La piscine tubulaire ou piscine à armature métallique se compose de tubes en acier. Ces éléments stabilisent le liner en PVC et facilitent le remplissage. Le modèle mesure environ 10 mètres de long pour 1,6 mètre de profondeur. La piscine affiche une forme ronde ou une forme rectangulaire.

La piscine hors-sol rigide a été montée à partir de matériaux solides, gages d’une grande résistance. Pour dénicher un modèle résistant, en accord avec vos attentes, rendez-vous sur le site www.irrijardin.fr

La surface disponible dans votre jardin

La surface disponible déterminera votre choix de piscine. Le sol en question doit être en mesure d’accueillir un espace supplémentaire en plus de la piscine. L’emplacement servira de lieu de détente et recevra un salon de jardin, un parasol, un transat et quelques meubles. Vous devez également aménager un couloir suffisamment large pour vous frayer un chemin entre les mobiliers et la piscine. Pour un jardin de petite dimension, préférez une piscine ronde, peu encombrante à l’inverse d’une piscine rectangulaire.

En outre, une localisation stratégique signifie un endroit ensoleillé, à l’abri des regards indiscrets et des coups de vent. Fuyez les zones proches des arbres et des végétaux. Les feuilles mortes, les épines et les déjections d’oiseaux peuvent souiller votre superbe piscine et réduire sa résistance. Les terrains en pente, bossus et parsemés de cailloux sont à proscrire car ils impliqueront des travaux d’installation de grande envergure. Dans un souci de stabilité, préférez un terrain plat.

Prévoyez aussi une arrivée d’eau non loin du bassin, en l’occurrence un robinet de puisage et un tuyau d’arrosage. Ces équipements simplifieront le remplissage. Équipez le terrain d’une prise électrique pour le branchement du système de filtration.

Vous devez également tenir compte de la loi imposant une distance minimale de 3 mètres entre les limites du jardin et la piscine.

Les matériaux de fabrication de la piscine hors-sol

Le bois reste l’un des matériaux de prédilection. D’une allure naturelle, il s’adapte à tous les styles de décoration de jardin. Il supporte les chocs de n’importe quelle intensité. Il est à l’épreuve de l’usure et résiste aux caprices de la météo. Le bois manifeste une forte étanchéité et constitue un isolant thermique efficace. Versatile, il se combine facilement à d’autres matières, à l’instar du métal et des galets. Jetez votre dévolu sur les essences de bois comme : la résine, le chêne ou le bois exotique car ces derniers sont les moins chers.

Le métal affiche un excellent rapport qualité/prix. Il est facile à monter et à démonter. Il se présente sous forme d’acier galvanisé et d’aluminium léger. De plus, il affiche un grand potentiel esthétique.

Le béton allie robustesse et durabilité. Sa finition revêt une multitude de couleurs et d’imitations. Toutefois, son esthétisme laisse à désirer. D’autant plus qu’il pèse assez lourd. D’ailleurs, l’aménagement d’une piscine en béton nécessite l’intervention d’un professionnel, maîtrisant les complexités techniques du chantier.

La sécurité et l’entretien de la piscine

En matière de sécurité, aucune norme ne régit l’installation d’une piscine hors-sol. Il incombe aux parents et aux adultes d’encadrer les enfants. Le choix repose ainsi sur la présence des accessoires sécuritaires, dont l’échelle. Cette dernière facilite l’accès au bassin. Privilégiez une échelle amovible que vous pourrez retirer pour éviter les accidents en l’absence d’un adulte.

L’alarme est également un élément indispensable. Le dispositif s’accroche aux bords du bassin. Le système s’appuie sur la variation du niveau de l’eau. Si le volume dépasse un seuil prédéfini, un son de 100 décibels résonne pour alerter les personnes aux alentours d’un danger potentiel.

Pour finir, déterminez votre piscine en fonction du niveau d’entretien. Un modèle de premier choix s’accompagne toujours de quelques outils pratiques. Un skimmer permet le filtrage des saletés à la surface du bassin. Une épuisette est utile pour le ramassage des objets tombés dans l’eau. Une brosse aide pour le nettoyage. Un robot aspirateur de piscine récupère les saletés enfouies au fond de l’eau. Une bâche de protection de la piscine est indispensable en période de gel. Un appareil de diffusion de chlore pour la clarté de l’eau, un kit d’analyse eau piscine pour surveiller le pH sont aussi d’une grande utilité. Un kit de traitement permet de prévenir les apparitions d’algues et de parasites.

En fonction du distributeur et du modèle, ces équipements peuvent être vendus séparément ou en pack. Ils faciliteront le nettoyage et la protection de votre piscine.

Concrétisez votre projet d’agencement sur-mesure
Pourquoi opter pour une piscine tubulaire ?